Mieux vivre sa Chimiothérapie

Mieux vivre sa Chimiothérapie

En 2007, Le Docteur Géraldine Reynaert, Dermatologue du service d’Oncologie de la Timone, tente de soulager les effets secondaires cutanés de ses patients avec certains produits EVAUX. Les résultats obtenus dépassent ses espérances : après trois semaines de traitement, les effets secondaires de ses patients sont significativement améliorés.

Encouragée par ces résultats, l’équipe du laboratoire retravaille sa gamme pour l’adapter spécifiquement aux soins de support oncologiques : gel crème apaisant à faible teneur en corps gras pour la radiothérapie, vernis à ongle hydrophile avec filtre UV pour les toxicité unguéales, bain de bouche assainissant pour la prévention des mucites…autant de produits innovants par leur composition et leur présentation, basés sur les oligo éléments spécifiques contenus dans l’eau d’Evaux-Les-Bains.

Ces efforts de recherche des Laboratoires Evaux ont trouvé leur aboutissement dans la présentation au congrès mondial de cancérologie à Chicago (Etats-Unis) en juin 2017, des résultats de tests cliniques sur l’efficacité d’EVONAIL soin des ongles réparateur sur la prévention et la correction d’effets secondaires chimio-induits.

Prévenir et traiter les effets secondaires sur la peau, les ongles,
la bouche et la zone intime

Arme de choc contre le cancer, la chimiothérapie consiste en l’administration d’un traitement médicamenteux qui détruit les cellules tumorales. Malheureusement, celui-ci s’avère souvent également toxique pour les cellules saines à renouvellement rapide, telles que les cellules de la peau, des cheveux ainsi que celles qui tapissent la bouche (palais, gencive, langue, joues internes, lèvres,…). Avec à la clé, des effets secondaires ! La survenue de ces symptômes et leur importance varie d’une cure de chimiothérapie à l’autre. Ils peuvent disparaître rapidement à l’arrêt du traitement, mais également laisser des séquelles permanentes..

Les effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie varient d’une personne à l’autre, dépendent des types de médicaments utilisés, des dosages administrés et de la durée des protocoles.